10 astuces éco-responsable pour voyager écolo

Mis à jour : avr. 20


L'été approche à grand pas, et avec lui l'éternelle question : "on fait quoi pour les vacances?"

On va partir, c'est tout naturel. Et que l'on parte loin ou à côté, l'on polluera forcément pendant les vacances que pendant le reste de l'année chez nous. 


Pourquoi ? 

Le transport -pour se rendre sur le lieu de vacances et pendant le séjour -, les objets et vêtements que l'on va peut-être acheter sur place par nécessité ou envie, les restaurants et nourritures à emporter que l'on va sûrement consommer plus souvent

Et, de façon générale, l'on a tendance à faire moins attention en vacances. Et c'est pas grave. 

Mais voici quelques petites astuces pour, tout de même, limiter un maximum notre impact environnemental pendant notre séjour. 


1. Prendre le train ou le bus plutôt que l'avion

Prendre l'avion est très polluant. Pour te donner une idée, si tu fais un aller-retour de Paris à New York, tu rejettes une tonne de CO2. Au sens propre.

1 tonne de CO2, en équivalence c'est ce qui est rejeté pour produire 4000 kilos de patates, 30 kilos de viande de boeuf ou encore ce que pollue un Indien en 1 an (contre 1 mois pour un Européen moyen). 

Même les petits courriers polluent beaucoup... Rien qu'un aller-retour entre Paris et Madrid ça fait déjà 1/2 tonne de CO2 rejeté dans l'atmosphère. 

En quelques heures de vol tu as réduit au néant toutes tes actions écologiques de l'année.

Mais pas de panique! On n'est pas obligé de dire au revoir au voyage pour autant. 


Il existe de nombreux autres moyens de transport pour partir en vacances tout en polluant le moins possible : le train et le bus par exemple.

En plus ce sont des transports en commun : on se partage la pollution émise.  Alors oui, tout n'est pas accessible via ces moyens terrestres mais il y a déjà beaucoup de pays possibles : presque toute l'Europe déjà !

Cet été j'ai par exemple prévu de partir avec un pass Interrail. Le prix n'est pas excessif, surtout avec la réduction pour les jeunes et tu as la possibilité de visiter plein de pays européens en train. J'ai choisi de faire l'Allemagne, la République Tchèque, la Hongrie et la Croatie. Sympa non ? 

Tu peux aussi choisir juste un pays à rejoindre en bus comme l'Italie ou l'Espagne et te faire un petit roadtrip en ne prenant que des bus et des trains pas chers sur place. 

Il y a plein d'endroits et de personnes à découvrir dans le coin je t'assure !

Pas obligé de prendre l'avion à chaque fois, et puis un transport un peu long peut aussi être très agréable. 


Si tu décides néanmoins de prendre l'avion, privilégie les vols directs qui seront moins polluants et tu peux aussi rajouter à ton billet pour prendre une compensation carbone. Oui, c'est pas le top - et l'efficacité est assez remise en cause - mais c'est mieux que rien. 


2. Privilégier la marche et les transports en commun

Sur place, l'on a tendance à multiplier les Uber et les taxis. Pourtant la plupart des villes sont équipées en transports en commun, et, si elles ne le sont pas, il est souvent possible de louer un vélo ou tout simplement d'y aller à pied. 

Souvent en plus cela te permettra de mieux observer et découvrir la ville où tu es.

C'est aussi agréable de se perdre ! 


3. Amener sa vaisselle réutilisable

Ne panique pas, je ne te dis pas de ramener ton service de 6 assiettes et tes verres à vin. 

Par contre, tu peux ramener un set de couverts réutilisables -de camping dans un étui ou depuis ton tiroir à couverts directement et emballés dans une petite serviette-  une paille en inox et d'autres si tu veux. 

Ne ramène pas non plus ta maison sur ton dos mais déjà avec ça si tu peux éviter les couverts en plastique c'est beaucoup de déchets toxiques en moins ! 


4. Amener sa gourde réutilisable

On le sait tous maintenant : les bouteilles en plastique c'est la mort. Littéralement. 

Nous avons de la chance d'avoir accès à de l'eau potable dans la plupart des pays aujourd'hui. Autant en profiter. 

Du coup tu peux prendre ta gourde et la remplir à des points d'eau, dans des toilettes ou simplement demander poliment dans des bars, des cafés ou restaurants que tu croises. La plupart du temps, la réponse sera oui ne t'en fais pas !

Et, si tu voyages dans un pays où l'eau n'est pas potable, achètes des grands bidons d'eau de 10 ou 15L et remplis ta gourde le matin pour limiter quand même le plastique.

Aussi, si tu aimes le café à emporter le matin, prends une gourde isotherme ou carrément un contenant spécial café (comme un KeepCup dans une taille standard ou carrément un vendu dans les cafés eux-mêmes, comme Starbucks le fait par exemple) 

Ca évitera tous les gobelets cartonnés plastifiés qui sont utilisés pour les boissons chaudes à emporter ! 


5. Prendre un tote-bag

On ne sait jamais, tu pourrais vouloir faire des courses, ramener un truc à manger pour le soir, un alcool local pour l'apéritif ou autre. Et là, bah tu vas prendre le sac en plastique disponible en magasin parce que tu auras pas le choix pour transporter tout ça. 

Pour l'éviter ? Prends un tote bag, c'est juste le top. Tu le plies ou en fais une petite boule, ça ne prend aucune place et tu le glisses dans ton sac. 


6. Eviter de ramener 10 000 souvenirs

Les souvenirs c'est le genre d'objets qui te plaisent trop sur place dans l'euphorie du moment et en rentrant tu te dis "putain que c'est moche". 

Tu le laisses dans un coin du placard et puis tu finiras par t'en débarrasser au prochain nettoyage de Printemps. 

Du coup, avant d'acheter un souvenir, pose-toi la question de savoir si cet objet te servira vraiment. Vaut-il vraiment le coup? 

Réfléchis aussi à l'aspect local. Est-ce que tu achètes un souvenir produit de façon industrielle, un bibelot comme il en existe plein d'autres et que tu retrouveras sûrement dans un magasin de gare ou d'aéroport ? Ou plutôt un souvenir vraiment unique, produit dans le coin et typique ? 

Entre les deux, le choix est vite fait et l'un est certain de durer plus longtemps dans ton coeur que l'autre. 


7. Choisir des restaurants locaux

Plutôt que d'aller à la facilité et de prendre un sandwich chez Paul, Starbucks ou des frites chez MacDo à midi pendant une visite, choisis plutôt un petit restaurant de quartier ou de la restauration rapide locale. 

Non seulement tu soutiens l'économie et la culture locale mais tu évites aussi de financer de grosses multinationales qui sont très polluantes. 

Puis en plus ça sera sûrement hyper bon ! Prends le temps de chercher, tu es en vacances après tout. 


8. Prendre un logement plus responsable

Les hôtels, pour le coup, ça produit pas mal de déchets et ça consomme beaucoup d'énergie. Pour laver les serviettes, les draps, faire le ménage et garder la réception allumée toute la nuit, il faut beaucoup d'énergie et d'eau. Sans compter tout le plastique qui peuple la salle-de-bain de la plupart des hôtels. 

Pour éviter ça, on a les AirBnB, le coachsurfing, mais aussi de plus en plus de labels hôteliers pour les "éco-hôtels". 


9. Voyager plus léger

Lorsque l'on prend l'avion ou même la voiture et le bus, les kilos comptent. 

Plus on est lourd dans la voiture plus on consommera de l'énergie, plus on rejettera des gaz à effets de serre et donc plus on polluera. 

Du coup, le minimalisme s'impose au niveau des bagages ! Pas la peine d'amener 5 types différents de shorts, de pantalons et 3 pulls "au cas où" alors qu'on va en Espagne. 

On évite de prendre des objets et vêtements lourds qui ne seront pas forcément utiles. 


10. Refuser ou ramener les papiers

Le papier aussi ça pollue. Oui c'est recyclable, mais être recyclable ne fait pas tout. Pour fabriquer n'importe quel élément il faut de l'eau, de l'énergie, des matières premières et souvent de produits chimiques -sulfate et chlore pour le papier-. 

En tant que touriste on est ciblé par les prospectus, la publicité et les flyers touristiques. On les accepte souvent par politesse mais bon, cela finira à la poubelle. Du coup il vaut mieux les refuser sauf ceux dont le contenu vous intéresse vraiment. Et puis si vraiment on veut éviter le papier, on peut aussi prendre le flyer en question en photo avec notre téléphone et c'est bon !

Pour ce qui est des cartes de la ville ou encore des petits guides explicatifs de musée de 7-8 pages, on peut les ramener et les re-déposer devant l'accueil après usage ! 


Toutes des petites habitudes faciles à mettre en place et qui auront un impact considérable. Parfois il y aura des oublis bien sûr ! Mais à terme cela deviendra naturel. 

Profitez de vos vacances et identifiez-moi ou envoyez-moi vos photos des astuces écolos que vous aurez choisies !

Minimaliste. Végane et féministe décoloniale. Je m'intéresse énormément à la mode, une mode dans laquelle je retrouverais mes valeurs inclusive et serais fière de porter.

J'ai envie d'apprendre, d'oeuvrer pour une société plus éthique et d'y trouver ma place.
Dans la vie je suis aussi une grande angoissée et j'adore me poser plein de questions. 
Tu peux retrouver mes réflexions dans mes articles du blog ou tous les jours sur instagram dans mes stories. 

A très vite !

ARTICLES POPULAIRES

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône Instagram

©2018 - créé par Emma Assitan avec Wix