top of page
Rechercher

Bonjour Nuage, j'ai baladé à pied

N° 19. Promenade ressourçante, rythme et format vidéo

Le 30 Janvier 2023

 

☁️ Bonjour Nuage,

Vendredi. J’ai fait une balade ce matin.

Une grosse balade. De 2h30. En semi-nature.

Hier, j’ai oublié de brancher mon téléphone pour la nuit et mon réveil n’a donc pas sonné. À 11h, j’ai commencé à me réveiller et à me dire : tiens, le réveil n’a pas sonné ? Je vais attendre alors.

À 11h30 j’ai ouvert les volets et j’ai vu qu’il faisait jour. C’est là que j’ai réalisé… Heureusement je n’avais pas de rendez-vous prévu mais bon, haha.

Bref, j’avais donc prévu de me lever à 6h ce matin pour rattraper un peu cette matinée sous la couette.

Ce matin, lorsque le réveil a sonné, c’était compliqué. Surtout que je m’étais couché-e tard la veille. Mais bon. J’ai pris un petit dej (une fois n’est pas coutume) devant le début de La Boum (le film avec Sophie Marceau là tu sais ?), fais des étirements de yoga tranquillement, puis ensuite, lorsque le soleil était levé, j’ai ouvert la porte d’entrée et suis parti·e marcher. Avec un thermos de thé. Celui que j’ai eu à mon anniversaire.

Il fait 1 litre donc je ne l’avais pas rempli au maximum.

C’était la deuxième fois que je l’utilisais. La première fois, je m’étais ébouillanté·e la langue car j’avais sous-estimé la capacité du thermos à retenir la chaleur (pourtant c’est un peu le but du thermos je sais). Cette fois-ci j’avais donc réglé la bouilloire sur 60 degrés.

Je ne sais pas si ça t’intéresse tous ces détails mais moi oui, donc voilà c’est donné avec plaisir mdr.

Une balade sur un parcours qui devait durer 1 heure 30 a en réalité duré 2 heures et demie. Mais ce n’était pas dérangeant, et ce même si cela décalait encore mon emploi du temps. C’était vraiment bien.

Je ne sais pas si tu as l’habitude d’aller te promener régulièrement.

Lorsque j’étais à Paris, tous les samedis, je me promenais au hasard dans la ville pendant 4 heures ou plus.

Mes écouteurs dans les oreilles, une tenue dans laquelle je me sentais bien, et c’est tout. C’était nécessaire. Cela me permettait de décrocher tout en me recentrant. Paradoxal ? Hm. Peut-être que oui. Ou peut-être que tu vois ce que je veux dire par là.

La promenade de ce matin a eu une fonction similaire.

Le décor était différent puisque je vis maintenant proche de la nature. Les gens aussi. Il y en avait moins, et c’était surtout des personnes âgées qui marchaient aussi. Certain·es promenaient leur chien.

On se disait bonjour lorsque l’on se croisait.

J’adore ces moments lorsque les personnes âgées nous sourient. C’est plein de bienveillance et de gentillesse. On voit qu’iels sont surpris·es et heureuxes qu’on les salue. Et ces émotions positives me contaminent.

En marchant, on profitait des sensations corporelles, du froid sur le nez, et à moitié du podcast dans les oreilles et du paysage car la dissociation était bien présente. Mais c’est aussi à cela que ça sert ces balades non ? À faire prendre l’air à tout le monde, baisser la garde, profiter et inclure.

En tout cas, c’est possible et faisable lorsque c’est tôt le matin et qu’il y a peu de gens. Sinon c’est … pas pareil on va dire.

Vers le milieu du parcours, on a fait une pause sur un banc pour savourer le thé. Un très joli golden retriever est passé à côté. Ces chiens sont adorables ils ont toujours l’air de sourire.

J’aimerais inclure ce type de promenade plus régulièrement. Une fois par semaine serait une bonne chose peut-être…

Je me demande si tu as aussi des activités ou moments privilégiés comme celui-ci qui sont importants pour ton équilibre. Arrives-tu à être régulièr·e ?

Là j’ai voulu sortir ce matin un peu par nécessité et obligation personnelle. Je t’ai expliqué concernant mon réveil de la veille, mais il y avait aussi le fait que je commençais à m’enliser et à déprimer solo dans mon salon.

Ça vient par cycles et contextes. Toi aussi ?

Commenti

Valutazione 0 stelle su 5.
Non ci sono ancora valutazioni

Aggiungi una valutazione
bottom of page