©2018 - créé par Emma Assitan avec Wix

Comment gérer un repas quand tu es le seul vegan à table ?


Les repas de famille sont un vrai calvaire, surtout si tu en est au début de ta transition ou dans tes premières années de végéta*isme. 


Pourquoi ? 


Tout simplement car les gens ne sont pas encore habitués à ce que tu aies changé. Que tu n'es pas non plus peut-être encore fixé sur tes choix et tes convictions, pas encore 100% calé sur le sujet et tous les contre-arguments que l'ont peut te lancer. Et puis aussi parce que tu es en face de personnes en train de savourer un cadavre d'animal dans leur assiette et complètement sourds à tes arguments pendant que tu t'évertues à avancer des faits scientifiques ou philosophiques. 

Très compliqué et frustrant à vivre. 


Et, comme si cela ne suffisait pas, les non-vegans ne peuvent pas s'empêcher de faire des commentaires malveillants ou non sur tes choix alimentaires alors que tu n'as rien demandé et que tu veux juste profiter tranquillement de ton plat dans ton coin. 


Mais, rassure-toi, avec le temps cela s'arrange. 

Les gens s'habituent à ta nouvelle prise de position et ton éthique. A force de faire de repas avec eux, soit un petit changement s'amorce aussi de leur côté et c'est cool, soit ils ne veulent plus s'embêter avec toi, te collent l'étiquette du "chelou" de la famille est ne déclencherons même plus de débat. 


En attendant, pas de panique. J'ai ici pour toi les remarques les plus fréquentes que tu vas entendre et quelques arguments pour y répondre dans la bienveillance et avec des faits irréfutables. 

Souvent, tu verras qu'en posant des questions plutôt que de t'agacer et répondre directement, les gens se contrediront eux-mêmes ou ne sauront pas du tout de quoi ils parlent. Et ils s'en rendront compte. Tu n'auras même pas besoin d'argumenter.  Un aspect crucial est de garder ton calme et de répondre sereinement autant que tu peux. En effet, la personne en face de toi va sûrement ensuite faire des généralités et se construire une idée du veganisme en fonction de votre conversation.  Tu as une lourde mission entre les mains on va dire ;) haha

1. "Tu vas voir tu auras plein de carences bientôt."

Carences en quoi du coup s'il-te-plaît? Pourquoi tu penses cela?

Dans ce cas, du coup, carences en quoi ? 

En vitamines ou en minéraux ? On les retrouve tous dans les fruits et légumes tonton. On t'a déjà dit de manger du poulet pour avoir ta vitamine C ? Non. Voilà. 

Les protéines ? Tofu, légumineuses etc. ces protéines sont même mieux assimilées par notre organisme que celles trouvées dans les animaux. Et oui, on y retrouve toutes les acides aminées essentielles. Pareil pour le calcium que l'on assimile mieux lorsqu'on le prend dans les choux et les oléagineux que dans le lait (70% de la population y est d'ailleurs intolérant).

Le fer dans le boeuf ? Mais tatie enfin le fer on sait bien que c'est dans les épinards et les lentilles. C'est d'ailleurs ce que tu me conseilles de consommer lorsque j'ai mes règles depuis toute petite. Il y a aussi les fruits secs qui combinent fer et vitamine C pour une absorbption optimale. Et on pourrait continuer éternellement mais je doute que ça aille plus loin. Dis-moi sinon !


2. "On a toujours mangé des animaux, je vois pas pourquoi tu voudrais changer ça. C'est la tradition."

Soit mais à un moment la tradition et la norme c'était aussi de réduire les noirs en esclavage, que les femmes n'aient pas le droit de vote et bien d'autres... C'est intéressant parfois de se poser des questions et d'évoluer dans sa pensée. C'est d'ailleurs le propre de l'Homme et ce qui le différencie des animaux sauvages. Tu n'es pas d'accord ?


3. "C'est naturel de manger des animaux, l'Homme est un carnivore."

Alors, d'une part nous avons tous appris en SVT au collège que l'Homme est un omnivore... 

D'autre part, il a depuis été prouvé que l'Homme est un omnivore opportuniste. C'est à dire que, comme les singes, nous sommes à la base frugivores (se nourrir de fruits et de graines) mais pouvons nous nourrir d'insectes ou de petits animaux également. Néanmoins, une alimentation exclusivement carnivore causerait notre mort prématurée. 

Les scientifiques ont d'ailleurs pu le prouver en analysant des restes d'Hommes de Neandertal : ils présentaient des cas de maladies cardio-vasculaires et maladies d'os directement reliées à leur consommation extrême de viande. Même étude pour les inuits qui consomment essentiellement des phoques. 

L'Homme est donc loin d'être un carnivore et les dernières études prouvent même qu'il se rapproche beaucoup de l'herbivore. Son intestin est long et tortueux comme ceux des herbivores. Celui des carnivores est beaucoup plus court pour pouvoir assimiler plus vite la chair animale.  Les enzymes digestifs présents chez les carnivores sont absents dans notre estomac, nous avons essentiellement ceux nécessaires pour digérer les végétaux. Et les canines ? Elles sont le propre des singes, des chameaux ou encore des sangliers. Pas réputés pour être des carnivores... 

4. "C'est trop bon je ne pourrais pas m'en passer."

On a tous été élevés avec le goût de la viande. On a tous aimé ça. Tu peux citer un exemple personnel sur toi qui leur parlera.

Par exemple, moi, Maman me faisait un calendrier de l'Avent avec du saucisson Justin Bridou et tous mes goûters c'était des rillettes de canard... Pourtant j'en suis là aujourd'hui. 

On trouve tous cela bon. La question est de savoir si tu privilégies ton plaisir gustatif personnel à la vie d'un être vivant. Penses-tu vraiment qu'un goût a plus de valeur qu'une vie? Mangerais-tu ton chien ou ta soeur si tu savais qu'ils avaient bon goût ? Evidemment si là on te répond oui c'est de la mauvaise foi pour tourner la discussion au ridicule, ils te le diront sûrement en rigolant bêtement. 

Et puis de supers goûts sont également disponibles dans le monde végétal. La plupart des sauces que tu adores dans tes plats sont à base de végétaux : morilles, cèpes, vin, orange, et épices variées. Cela permet de re-découvrir et découvrir certaines saveurs.


5. "Les plantes aussi elles souffrent."

Les plantes n'ont pas de système nerveux centralisé : pas de cerveau. Leurs réactions sont purement anatomiques et nerveuses (mouvements pour suivre le soleil etc.). Du point de vue scientifique elles ne ressentent donc pas la douleur. 

Mais même si elles la ressentaient, il faut savoir que manger des animaux tue aussi des plantes. Car quand tu manges un animal, il a fallu nourrir celui-ci pendant son élevage. Et une vache mange beaucoup plus de plantes que toi pour pouvoir grandir et grossir assez pour être satisfaisant pour l'industrie : 11kilos par jour pour être exact(e). 

Beaucoup plus que toi.

Donc en mangeant des plantes au lieu de manger des animaux, tu fais au final souffrir moins de plantes. CQFD.


6. "C'est sur que c'est mieux de manger plein de légumes avec des bons pesticides."

Lorsque sa viande a été nourrie avec du soja OGM on évite de parler de pesticides et de pollution liée à sa nourriture.

Non, en vrai ne t'agace pas, je sais que c'est dur mais respire.

J'imagine, tatie, que tu ne manges pas que de la viande? Tu manges donc aussi des légumes? Ah ils sont bios ? Ca tombe bien moi aussi. 

Et les animaux que tu mange du coup, ils mangent donc des végétaux pas toujours bios, mais sont aussi shootés aux antibiotiques. 80% de la production mondiale d'antibiotiques est destinée aux animaux d'élevage...

Dont une grande partie pour les vaches laitières (pis infectés). Oui, car leurs conditions de vie sont insalubres et nécessite une médicamentation pour ne pas avoir trop de morts précoces.  Et honnêtement niveau sécurité alimentaire, je pense que je risque moins gros avec mes légumes qu'en mangeant des animaux avec des antibiotiques, de la nourriture parfois OGM et, je le rappelle, a vu passer la vache folle, la grippe aviaire, la salmonelle et bien d'autres. Pas de souvenir par contre du dernier problème sanitaire lié aux légumes. 


7. "Si l'on arrête de manger des animaux ils vont disparaître."

Certaines races, comme la vache BleuBlancCoeur, seraient vouées effectivement à disparaitre. Et c'est pour le mieux. Cette vache a été tellement modifiée génétiquement (pour produire toujours plus de viande) qu'au bout de quelques mois, ses pattes se cassent sous le poids. Elle est alors envoyée à l'abattoir pour faire des steaks de luxe. Sympa. 

Les animaux d'élevage ont aujourd'hui été tellement modifiés pour être productifs qu'ils dépendent de l'Homme et de médicaments.

Le mouton produit toujours plus de laine, la vache toujours plus de lait etc. Mais ce n'est pas naturel. Un retour à l'état sauvage est pourtant possible et a été réalisé en Espagne sur une race de vaches.

Ce ne sera pas possible pour toutes les races, certaines ayant été trop modifiées. Mais, vu leur vie de souffrance, ce n'est pas bien grave. Ces races s'éteindraient petit à petit et on ne les forcerait pas à se reproduire pour perpétrer la lignée.  Les autres animaux seraient donc réintroduits à l'état sauvage et d'autres, pour qui ce serait impossible, serait placés dans des refuges où ils pourraient vivre et se reproduire librement. Cela existe d'ailleurs déjà.  Au passage, c'est aujourd'hui l'élevage et le fait que l'on mange des animaux qui participe à éteindre toutes les espèces sauvages du monde (déforestation qui tue les animaux de la forêt amazonienne, pollution de l'air et des océans...). Aujourd'hui 96% des animaux terrestres ce sont nous et les animaux d'élevage. Les 4% restants ce sont les animaux sauvages. Ca fait peur hein ? Quel déséquilibre. Inverser légèrement la balance ne serait donc pas trop grave.


8. "Et si tu étais coincé sur une île déserte?"

La question ne se pose pas aujourd'hui puisque je ne suis pas coincé sur une île déserte. Mais, si je l'étais je ferais tout pour survivre bien entendu.

Je commencerais d'abord par les fruits disponibles sur l'île. Et si je n'ai pas le choix je verrais si j'arrive à tuer un animal de mes mains (ce qui est loin d'être garanti).  Le vrai débat est qu'aujourd'hui nous avons le choix, nous ne sommes pas sur une île déserte et avons plein d'options à disposition pour vivre sans tuer d'animaux. J'ai choisi cette option. 


9. " Le mieux c'est de manger de tout avec modération."

Si quelque chose est mauvais pour toi, il l'est toujours. C'est comme la cigarette. Si tu en fumes une de temps en temps tu ne vas pas mourrir, mais on sait que c'est mauvais. C'est pareil avec la viande, les oeufs ou les produits laitiers.  L'avantage des plantes, c'est qu'elles contiennent tous les nutriments nécessaires (vitamines, minéraux, protéines) sans pour autant avoir les éléments malsains de la viande comme le cholestérol en excès, les hormones, le gras saturé, le plastique (poisson) ou encore les antibiotiques. 

Ethiquement, l'argument de la modération n'en est pas un. Le veganisme est un lutte sociale contre l'exploitation et la discrimination des animaux. C'est la seule lutte sociale pour laquelle on dit que la seule "réduction" de cette exploitation est déjà bien.  On ne dira jamais : le mieux c'est d'être raciste seulement de temps en temps, ou encore, le mieux c'est de faire juste un lundi sans battre sa femme (comme le "Lundi Vert"). Non, ce ne serait pas normal. C'est pareil pour le veganisme et la souffrance animale. 

En plus, la plupart des gens qui disent manger de tout avec modération mangent tout de même de la viande à chaque repas en général... 

Mais si ils ont réduit leur consommation, demande-leur pourquoi. C'est peut-être pour l'environnement, ou les animaux ou leur santé?

Dans tous les cas c'est bien, félicite-les (même si tu n'en as pas envie parce que ce n'est pas assez).

Mais rappelle-leur que même en en mangeant de temps en temps, ils participent à financer l'exploitation et la mort d'un animal. Que même avec modération, un animal est mort pour ce repas et il ne sera pas reconnaissant pour tes efforts de réduction. 


10. "Les éleveurs vont perdre leur emploi avec tes conneries."

Demande à la personne si elle est pour le nucléaire ou une autre industrie. Si elle est contre, tu peux lui retourner la même question pour les ouvrier travaillant dans les centrales nucléaires. Pourquoi ce ne serait pas la même chose? 

Dans tous les cas, une conduite du changement sera nécessaire. Il faut des aides financières, des formations pour pousser à une reconversion plus douce, cela ne se fera bien sûr pas du jour au lendemain. 

L'être humain a bien réussi à se relever de la perte financière énorme qu'a induite l'abolition de l'esclavage.

Nous sommes bien en train de nous sevrer de l'industrie du charbon petit à petit.

Ce sera pareil pour l'élevage, petit à petit, doucement mais sûrement.


Les éleveurs ne font que faire leur boulot et répondre à une demande. De nombreuses reconversions ont déjà eu lieu, dans le soja bio, les lentilles ou les céréales dont la demande augmente. Ces agriculteurs gagnent même mieux leur vie aujourd'hui que lorsqu'ils vendaient des corps d'animaux à bas prix pour satisfaire les gros industriels et lobbies. Ils sont aussi beaucoup moins tristes que lorsqu'ils devaient envoyer leur animaux à l'abattoir. 


11. "Il y d'autres priorités et problèmes plus graves à gérer que les animaux."

Comme quoi par exemple ? Ah oui et du coup qu'est-ce que tu fais concrètement, toi pour cette cause si importante dont tu parles ?

Agir pour les animaux au quotidien en refusant de les manger n'exclut pas d'oeuvrer pour d'autres causes en même temps. L'important est d'agir pour améliorer les choses. 

Pardon mais, en quoi le fait qu'il y ait des guerres au Moyen-Orient justifient le fait que l'on tue des animaux inutilement ?

On peut tout à fait être vegan et agir pour les sans-abris, les réfugiés ou le féminisme. 


On oublie aussi souvent que le veganisme pourrait être solution à beaucoup de problèmes.

. La faim dans le monde par exemple.

A l'heure actuelle nous produisons assez de nourriture pour nourrir 12milliards d'Humains alors que nous sommes 7,5milliards.

Pourquoi certains meurent de faim ? Car une grande partie de cette nourriture est destinée au bétail pour avoir toujours plus de viande. 80% des terres arables sont utilisées pour l'élevage : les 3/4 pour faire pousser la nourriture des animaux et le 1/4 restant pour les pâturages (tous les autres animaux sont en fermes industrielles sans pâturages, que du béton). Il serait possible de réhabiliter ces terres et les utiliser pour nourrir des Humains à la place. Plus de 80% des enfants mourant de faim vivent dans des pays où les terres sont utilisées pour nourrir les animaux des fermes occidentales. Tu le vis bien d'affamer des enfants pour manger ton steak ? Trouves-tu normal papa que l'on produise assez de nourriture pour nourrir 56 milliards d'animaux d'élevage chaque année alors que 800 millions de personnes souffrent actuellement de la famine?

. Être vegan, et donc refuser de porter du cuir, mettrait aussi fin à l'exploitation des travailleurs en Inde ou au Bangladesh.

Là où la mortalité y est très élevée et les malformations infantiles nombreuses en raison du tannage du cuir qui nécessite de nombreux produits chimiques. Le tannage du cuir qui est accessoirement la 4ème industrie la plus polluante au monde et détruit les cours d'eau et l'atmosphère.  . Être vegan permettrait aussi de rassurer les tribus amazoniennes auxquelles nous arrachons des terres pour planter du soja OGM destiné au animaux et construire des fermes géantes.  L'exploitation animale est directement reliée à l'exploitation humaine. Être vegan c'est avoir de la compassion, pour les animaux mais aussi pour les humains (qu'on le veuille ou non). 


12. "C'est bien beau tes histoires d'écologie mais en attendant vous bouffez plein de soja OGM qui déforeste l'Amazonie."

Tous les produits transformés végétariens ou vegans sont en fait fabriqués à base de soja bio produit en France dans le Sud-Ouest. Chaque année, la France importe 4millions de tonnes de soja dont plus de 90% est destiné au bétail français. Les 10% restants servent à faire des bio-carburants et de l'huile qui est utilisée dans les plats préparés à base de viande, pour les sauces ou les steaks hachés notamment. Pas vraiment des plats préparés qu'on pourrait qualifier de vegan du coup... 

Au passage, une grande partie de la déforestation est aussi due à l'élevage en tant que tel. On abat des arbres pour faire des énormes fermes bovines en Amérique Latine. La déforestation et les incendies en Amazonie c'est donc plutôt la faute à l'élevage, pas au veganisme. 

https://www.lefigaro.fr/sciences/pourquoi-la-france-est-elle-si-dependante-du-soja-bresilien-20190920

13. "C'est pas une personne qui va faire la différence, tu ferais mieux de profiter."

Si tout le monde avait cette attitude, jamais nous n'aurions eu les avancées provoquées par Mandela, Rosa Parks, Luther King ou Simone de Beauvoir. 

En France, 3 millions d'animaux sont tués chaque jour en abattoir (cela exclut donc les poissons) soit plus d'1 milliard par an.

Un Français moyen mange entre 5000 et 8000 animaux dans sa vie. En devenant vegan, on fait donc déjà, à nous seul, une différence énorme.  D'ailleurs cela change. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir rendre les choses meilleures pour les animaux, nous créons une demande et les entreprises y répondent. Le consommateur a un pouvoir énorme : celui de voter avec son argent. C'est pour cela qu'en achetant et en finançant des produits vegan en supermarché on créée une demande et on participe à développer la R&D et l'offre disponible en magasin. On peut faire la différence ! 

Ce n'est pas en restant attentiste que l'on peut faire changer les choses, il faut commencer par une minorité puis grandir petit à petit. 

14. "Vous mangez plein de trucs et industriels avec vos faux steaks là."

En quoi est-ce mal de manger des produits industriels ou du fast food de temps en temps ? Tous les vegans ne mangent pas des produits industriels au quotidien. La base de l'alimentation végétale, est, comme son nom l'indique, végétale. Des légumineuses, des céréales, des fruits et des légumes. La plupart des produits vegans sont labellisés bios également donc pas si mauvais pour la santé ou la planète. Ne manges-tu jamais de produits transformés toi ? Au-delà des plats Picards, la charcuterie peut-être? Classée cancérogène de classe 1, au même titre que le tabac ou l'amiante. Rien que ça.

15. "C'est mon choix personnel de manger de la viande."

Penses-tu que l'on peut qualifier un choix de personnel lorsque celui-ci a un impact sur les autres? Si quelqu'un te disait que c'est son choix personnel d'abattre un arbre dans ton jardin parce qu'il lui fait trop d'ombre sur sa terrasse, tu serais d'accord ? Tu penserais sûrement que c'est égoïste de sa part et que ça te dérange?

C'est pareil dans ce cas. Manger de la viande c'est manger un animal, c'est donc ôter la vie à un animal. Ce n'est donc pas un choix personnel puisqu'il a un impact direct sur un autre être vivant. 

L'élevage est aussi une des causes principales de pollution aujourd'hui. Est-ce donc un choix personnel de choisir de polluer, dégrader la planète et donc avoir un impact néfaste sur la vie de nos enfants ? Pas sûre. 


16. "Moi ne je mange que de la viande bien traitée/Label Rouge etc."

Peut-on dire d'une victime qu'elle a malgré tout été bien traitée ? Un esclave noir bien traité excuse-t'il l'esclavage? Non, on est d'accord. Ca rend peut-être la chose moins horrible mais ça reste de l'exploitation, ça reste donc condamnable. Une viande bien traitée ça n'existe pas... Un animal bien traité est un animal que l'on ne tue pas. Tout simplement. Même si c'est un petit producteur qui aime ses animaux, cela reste de l'exploitation. Car, oui, la finalité, c'est de retirer de l'argent de cet animal aimé et de l'envoyer à sa mort. D'ailleurs, il n'existe pas d'abattoir "gentil". Tous les animaux d'une même région vont à l'abattoir départemental ou régional. C'est le même pour tous, bio, labellisé, en cage etc.

Ils finissent tous pendus par les pattes avec la gorge ouverte.

Et les labels ne veulent pas dire grand chose. En témoignent les scandales récents sur les abattoirs labellisés bio, les producteurs de foie gras médaillés d'or etc. Au passage, tes petites escales au MacDo les lendemain de cuite cousin, c'est de la viande bien traitée et responsable?

Si tu veux creuser ce sujet tu peux consulter mon article "Le mythe de la viande responsable".


Allez, je m'arrête là sinon je vais écrire un roman.


Je te souhaite de superbes fêtes de Noël en famille, parce que tu les aimes quand même bien sûr !

Et j'espère que, si ce n'est pas déjà le cas, que ton entourage deviendra de plus en plus acceptant, ouvert d'esprit et informé sur ces sujets !


*** tout ce qui est gris et souligné ce sont des liens sur lesquels tu peux cliquer pour plus d'infos !


#vegan #noël #fêtes #repas #famille #crise

Minimaliste. Végane. Féministe. Tendant vers le zéro-déchet, la mode éthique, beaucoup moins vers le consumérisme.En apprentissage constant.  

J'ai envie de faire mieux, d'oeuvrer pour une société plus éthique et d'y trouver ma place.
Dans la vie je suis aussi une grande angoissée et j'adore me poser plein de questions. 
Tu peux retrouver mes réflexions dans mes articles du blog ou tous les jours sur instagram dans mes stories. 

A très vite !

ARTICLES POPULAIRES

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône Instagram