©2018 - créé par Emma Assitan avec Wix

Le kit zéro-déchet du débutant

Mis à jour : janv 26



Le plastique.

Un matériau qui a envahi notre quotidien et représente un fléau pour l’environnement.

Quand on y pense, il y en a partout. Dans nos salles de bain, nos cuisines, les emballages de notre nourriture, notre eau, nos vêtements, et même dans la fibre textile elle-même.

Tout ce plastique finit en général dans des décharges, sur le bord des routes, mais aussi et surtout, dans nos océans. La pollution causée par le plastique est alarmante et tue chaque jour de nombreux animaux marins.

Avec notre mode de vie consumériste et notre addiction au "jetable", nous évacuons 8 millions de tonnes de plastique par an dans nos océans.

Sympathique.

Très peu sont recyclés par manque de moyens, de temps ou de capacités techniques.

Le véritable désastre, parmi les 300 millions de tonnes de plastique produites par an, la moitié est destinée à usage unique. Il est donc simple de les éviter.

Oui je sais, le plastique, c'est peu cher, versatile et pratique, mais cela met aussi accessoirement entre 400 et 1000 ans à se dégrader. Alors est-ce que les 15 minutes à utiliser notre paille en plastique Starbucks valent vraiment ces 400 ans de pollution ?

Il ne me semble pas.

Lorsque l'on se penche sur la question, le plastique est universel et il semble impossible de passer outre. On le retrouve dans les bouteilles d’eau, les sacs, les "take-outs", mais aussi les brosses à dents, les rasoirs et même les capsules de café. Croyez-le ou non, même ce qui semble être du papier comme les sachets de thé ou les gobelets en carton contiennent en fait des microparticules de plastique que l’on ingère par la suite. Miam.

Malgré tout, il est en fait plutôt facile d’éradiquer la plupart des sources de plastique de notre quotidien avec quelques astuces.

Voici donc les objets les plus présents dans notre quotidien que tu pourras facilement replacer par leur alternative réutilisable et zéro-déchet pour débuter ton kit zéro-déchet.

Les bouteilles

Une grosse épine à retirer du pied de la planète. Depuis 1996, nous avons multiplié notre consommation mondiale par 15.

Est-ce si compliqué d’avoir une gourde sur soi que l’on re-remplit au fil de la journée ?

Je n’ai jamais compris pourquoi autant d’entre nous allions acheter une nouvelle bouteille d’eau au distributeur entre deux cours ou réunions… Il est tellement facile d’utiliser les fontaines et robinets à disposition pour remplir notre bouteille vide. Non seulement c’est une grosse économie - à raison de 2€ minimum par jour – mais c’est aussi un véritable geste responsable !

Les sacs de courses

De ce côté-là, ramener son propre sac de courses au lieu d’en acheter un à chaque passage en caisse est, aujourd'hui, une pratique bien répandue. Il s’agit juste de ne pas l’oublier.

Le choix de sacs est immense : on passe des sacs en plastique de supermarchés aux tote-bags, sacs à dos ou sacs filet. Il n’y a plus qu’à choisir notre préféré et le garder sur soi !

Les sachets

Toujours concernant les courses, les packagings en plastique sont partout. Même lorsque nous choisissons nos fruits et légumes non-emballés, nous utilisons les sacs plastiques mis à disposition pour les transporter.

Je sais que nous ne pouvons pas vraiment nous en passer certes… Je me vois mal laisser 6 pommes non-pesées rouler librement sur le tapis de caisse.

Heureusement, il existe des sacs en tissu réutilisables. Ils sont fins et facilement transportables dans votre sac à main/dos pour ne jamais être pris au dépourvu !

L’achat en vrac est aussi une solution géniale. On utilise ces mêmes sacs en tissu pour y verser nos lentilles, riz ou pois-chiches, et même le thé ou le café ! Ciao les capsules !

Non seulement on fait des économies car on ne paye pas le packaging, mais en plus nos cuisines ont vraiment plus de style avec tous ces bocaux en verre.

Les pailles

Sur ce sujet, l’UE est passée par là et a interdit les pailles en plastique dans les fast-foods. Nous en sommes ravis. Le chiffre de 8 millions de pailles jetées en France chaque jour – elles ne sont pas recyclables en raison de leur taille - devrait diminuer.

En attendant que ce soit mis en application, on demande son Spritz ou son Perrier-citron sans paille. Malgré l’amabilité certaine des serveurs parisiens, ils ne vous mordront pas pour autant c’est promis !

Je ne bois pas de smoothies, mais si vraiment vous ne pouvez pas vous passer de paille pour en boire, il y a des pailles réutilisables en verre, bambou ou acier inoxydable disponibles ! Il n'y a plus qu'à tester !

Les couverts

La nourriture à emporter c’est la base, on est d’accord. Fatigué, avec une gueule de bois ou juste par gourmandise, cela fait toujours plaisir. Mais, les couverts jetables qui vont avec, un peu moins.

Pour éviter cela, choisissons un set de couverts, une « spork » ou juste des couverts issus de notre cuisine. Cela prend très peu de place dans un sac et servira, c’est certain.

Les brosses à dents

Que tout le monde soit rassuré, je ne dis pas de jeter nos brosses à dents. Personne ne veut asphyxier les mouches en ouvrant la bouche. Par contre, penchons-nous plutôt sur les brosses à dents en bambou qui sont super jolies et qui en plus sont dégradables.

Le savon

Non seulement les gels douches sont contenus dans des flacons en plastique, mais ils contiennent aussi de nombreux produits chimiques polluants directement rejetés dans nos océans.

En plus de cela, notre peau en pâtit. Super combo.

Il en va de même pour les crèmes et laits corporels.

Dans ce cadre, les savons solides et les huiles végétales sont l’alternative idéale pour notre peau et l’environnement !

Les éponges

La vaisselle, une grosse partie de plaisir.

La plupart d’entre nous utilisons les éponges jaunes et vertes.

Premier problème : il faut souvent les changer. Deuxième problème : ce sont des nids à microbes. Troisième problème : 450 ans sont nécessaires à leur dégradation complète en raison de la colle et du plastique qu’elles contiennent.

Pour les remplacer, on peut facilement trouver des brosses en bambou avec des poils naturels, des éponges konjac, en noix de coco et bien d’autres. En plus, ces alternatives sont bien plus efficaces et font passer le moment de la vaisselle beaucoup plus vite ! On adore.

La lessive

Encore une activité sympa.

Tout le monde parle des pods, vous savez ces petites bulles plastique de lessive. Mais lorsqu’elles se dissolvent dans l’eau, des milliers de microparticules de plastique atterrissent dans la mer et a fortifiori dans nos poissons – qui, dois-je le rappeler, finissent dans certaines assiettes. On se régale.

Alors on retourne à la bonne vieille lessive !

Tout cela semble, je l’admets, beaucoup à prendre en compte et changer du jour au lendemain.

Mais ce n’est pas du tout ce que je recommande ! Avançons à notre rythme, en réfléchissant à nos actions, leurs impacts et en changeant nos habitudes petit à petit.

Pour commencer, choisir quelques-unes de ces astuces et les appliquer est déjà un super début.

Rappelons-nous que le changement doit être progressif. Il serait inutile de jeter tous les objets en plastique de notre appartement pour les remplacer : cela ne ferait que créer plus de déchets. Utilisons-les d’abord puis, lorsqu’il sera temps de les remplacer, optons pour leur version durable.

Même s’il est tentant, en voyant ces maisons complètement zéro-déchet de se dépêcher de tout changer, concentrons-nous plutôt sur nos avancements personnels.

#zerodéchet #zerowaste #écologie #pollution #plastique #astuces

Minimaliste. Végane. Féministe. Tendant vers le zéro-déchet, la mode éthique, beaucoup moins vers le consumérisme.En apprentissage constant.  

J'ai envie de faire mieux, d'oeuvrer pour une société plus éthique et d'y trouver ma place.
Dans la vie je suis aussi une grande angoissée et j'adore me poser plein de questions. 
Tu peux retrouver mes réflexions dans mes articles du blog ou tous les jours sur instagram dans mes stories. 

A très vite !

ARTICLES POPULAIRES

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône Instagram