©2018 - créé par Emma Assitan avec Wix

Manger vegan, est-ce mettre sa santé en danger?



Cela a fait du bruit. En 2019, les influenceurs vegans sont tombés comme des mouches.

Du coup, aujourd'hui, en 2020, tu entends parler de faire le Veganuary mais ça te fait peur? Décortiquons tout cela ensemble.


Plusieurs YouTubers célèbres, comme Rawana, Raw Alignment, Joey Graceffa ou encore Bonny Rebecca ont récemment sorti des vidéos expliquant pourquoi ils remangeaient du poisson ou des oeufs pour des raisons de santé. Ils ont tous décidé de ne plus manger végétalien car cela avait donc mis leur santé en danger.

Carences, problèmes d'estomac, pertes de mémoire et bien d'autres. Inquiétant. 


Exclure les produits animaux de son régime alimentaire mettrait-il donc notre santé en danger? 

Pourtant, les études récentes montrent bien que manger végétalien est approprié à tous les stades de notre vie en tant qu'Homme (enfance, grossesse et allaitement compris).

Alors comment se fait-il que ces influenceurs vegans choisissent de retourner à un régime omnivore?

Pour le comprendre il faut remettre le mode de vie vegan dans son contexte. 

Le veganisme, c'est exclure toute exploitation animale de son mode de vie tant sur le plan alimentaire que sur le plan vestimentaire ou cosmétique par exemple. 

En bref cela implique de n'acheter ni viande, ni poisson, ni produits laitiers, oeufs, cuir, soie, laine ou encore cosmétiques testés sur les animaux. 


Le veganisme repose sur 3 axes principaux : l'éthique animale, l'écologie et la santé. 

Chacun s'approprie ensuite ce mode de vie, de pensée, et ces trois axes à sa façon.


Pour moi, au début, c'est l'aspect écologique qui a été ma motivation principale : j'avais lu pas mal d'études sur l'impact de l'élevage - en particulier bovin et porcin - sur l'environnement, avec la pollution de l'air et des eaux avec l'algue verte par exemple. Par la suite, je me suis intéressée à notre rapport aux autres êtres vivants, comment nous les dominions, leurs conditions d'élevage et cela a achevé de me convaincre. 


Mais, à côté de cela, de nombreuses personnes décident de devenir vegan pour des raisons de santé. La source du problème est ici.

En effet, en plus des études prouvant que la consommation de produits animaux est source de cholestérol, problèmes cardiaques ou encore cancers, sur les réseaux sociaux, les influenceurs ne cessent de promouvoir une alimentation de plus en plus "épurée". 

Tout cela incite forcément à vouloir manger sain, quitte à entrer dans certains extrêmes. 


C'est un phénomène que j'ai moi-même pu vivre.

En effet, être confrontée à de plus en plus d'études et discours scientifiques évoquant le mauvais cholestérol contenu dans les oeufs, l'aspect cancérigène de la charcuterie ou le mercure contenu dans les poissons, m'a amenée à diaboliser ces éléments. Mais surtout, cela a créé chez moi une obsession du manger sain: il fallait qu'à chaque repas mon assiette contienne un aliment de chaque groupe. Au fil de mes recherches, j'ai trouvé des personnes ayant supprimé l'huile de leur alimentation pour ne privilégier que les huiles naturellement contenues dans les aliments (avocat, oléagineux, etc.). Dans certains cas, la cuisson est aussi présentée comme délétère. 

Au final, l'alimentation devient de plus en plus restrictive et c'est, à mon sens, le danger lorsque l'on décide de trop s'intéresser au pans santé du veganisme. 


Lorsque l'on se penche sur ces influenceurs ayant "cessé" d'être vegan, on retrouve chez tous un point commun. Tous étaient des vegans obsédés par l'aspect santé. Tous avaient des régimes alimentaires extrêmes. 

Tous ne se sont nourris que de fruits et des smoothies pendant plusieurs années. La plupart prônaient une alimentation crue et très liquide. Rawana a même effectué une cure detox de 15 jours où elle ne faisait que boire de l'eau. Vous avez bien lu: uniquement de l'eau, aucun aliment. 


Ces alimentations limitatives/prohibitives ont sans aucun doute participé à leurs problèmes de santé et d'assimilation de nutriments actuels. 


Ce qui est dommageable est que ces histoires servent aux opposants du veganisme à décrédibiliser le mouvement auprès du néophyte. 

Car cette obsession du manger sain est une maladie mentale et porte d'ailleurs un nom : l'orthorexie.

Elle peut se développer chez n'importe quelle personne, végétalienne, omnivore ou tout autre. Elle apparaît souvent également chez certains "addicts du fitness".


Chez les vegans, il existe des troubles alimentaires comme il en existe chez les omnivores.

Mais un régime vegan équilibré comprenant légumineuses, légumes, fruits, oléagineux et céréales convient à tous. La preuve par l'existence de nombreuses personnes en excellente santé et vegans depuis parfois 20 ou 30 années. 


Pour prospérer et bénéficier de tous les avantages d'un régime végétalien, il est donc essentiel de ne pas se limiter à certains groupes d'aliments. Manger de tout.

Inclure protéines végétales (tofu, tempeh, légumineuses ou quinoa pour ne citer qu'eux), céréales, oléagineux, fruits et légumes, (et la B12, micro-bactérie), est nécessaire et suffisant pour être en bonne santé et vivre longuement.


C'est d'ailleurs un fait de plus en plus reconnu par les agences de santé ou les Etats comme le Canada qui a cette année sorti un guide nutritif excluant un maximum de produits animaux. 


#veganuary #vegan #végétalien #moisvegan #experience #maladiementale #troublealimentaire

Minimaliste. Végane. Féministe. Tendant vers le zéro-déchet, la mode éthique, beaucoup moins vers le consumérisme.En apprentissage constant.  

J'ai envie de faire mieux, d'oeuvrer pour une société plus éthique et d'y trouver ma place.
Dans la vie je suis aussi une grande angoissée et j'adore me poser plein de questions. 
Tu peux retrouver mes réflexions dans mes articles du blog ou tous les jours sur instagram dans mes stories. 

A très vite !

ARTICLES POPULAIRES

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône Instagram