©2018 - créé par Emma Assitan avec Wix

Fast Fashion et consumérisme : pourquoi on veut toujours acheter plus

Mis à jour : janv 26



Ma chériiie c’est magnifaïkeee

Ca vous dit quelque chose ? Bien sûr.

Cette émission — tous les jours à 17H30 sur M6 — met en avant des dressings débordants de vêtements en tout-genre, des collections hors-normes de chaussures, une sur-consommation de fringues. Des dressings remplis de vêtements souvent peu chers, extravagants, et surtout : “à la mode”.

La préoccupation première aujourd’hui c’est d’amasser toujours plus d’objets et de vêtements, d’avoir des placards débordants pour susciter l’envie et l’admiration.

Cela fait toujours plaisir quand quelqu’un nous complimente : “j’adore ton chemisier tu l’as acheté où ?”. Certes, aujourd’hui, vous allez adorer ce chemisier, mais demain l’histoire sera différente. Eh oui, maintenant la mode ne comporte plus 2 ou 4 saisons, mais bien 52 mini-saisons sur une année.

La mode d’aujourd’hui est conçue pour nous nous sentions “has-been” au bout de 2 semaines en moyenne. Chez H&M, tous les deux jours, de nouveaux vêtements sont introduits en magasin.

Tout est conçu pour nous faire acheter toujours plus et toujours plus vite, et c’est ce que nous faisons.

C’est ce que l’on appelle l’achat impulsif.

Les réseaux sociaux n’arrangent en aucun cas la situation.

Tous les jours, des milliers de photos nous montrent des hommes et des femmes arborant des tenues “fashion” et inédites.

Jamais un vêtement ne sera montré deux fois.

Pour des consommateurs influençables, c’est une incitation perpétuelle à acheter.

Pour devenir populaire, à la mode, stylé, et surtout heureux, il faut acheter toujours plus de vêtements.

Oui, car si je suis démodé, je suis forcément insatisfait et malheureux. Cependant, ce mode de vie consumériste est, me semble-t-il, davantage source d’insatisfaction.

Je m’explique. Je suis sûre que vous allez vous reconnaitre dans ces propos.

Avez-vous déjà :

*Acheté un vêtement pour rendre compte, une fois chez vous, que vous en aviez déjà un quasi-identique ? *Acheté un vêtement puis ne jamais le porter car vous n’aviez rien pour l’assortir ? *Encore pire : ressortir en acheter d’autres qui iront avec ce nouvel élément disparate ? *Passé une commande sur un certain site asiatique et vous demander ce qu’il contient quand le colis arrive deux semaines plus tard ? *Passé une commande sur ce même site, et être déçu par la qualité ou le style des vêtements ? Au point de ne jamais les mettre, voire de les jeter ? *Repassé une commande ailleurs peu de temps après ? *Eu l’impression persistante qu’il vous manquait un élément dans votre garde-robe et que vous en aviez absolument besoin ? *Cherché frénétiquement à acheter cet élément en magasin ou sur internet comme si votre vie en dépendait ?

Si ces situations vous semblent familières, il est sûrement temps de se pencher sur la question du consumérisme.

Pourquoi? Parce que tout cela témoigne d’une insatisfaction profonde et chronique. C’est un véritable cercle vicieux.

Vous pensez combler un vide en achetant toujours plus, mais ce vide est conçu pour ne jamais être comblé.

Vous aurez toujours un temps de retard sur la mode telle qu’elle est créée aujourd’hui.

Faites l’expérience : avant d’acheter un article, laissez-le dans votre panier virtuel ou sur le portant du magasin et revenez une semaine après. Il y a de fortes chances que d’ici là, vous n’en vouliez plus car une autre obsession aura déjà germé dans votre esprit.

Il serait donc temps de trouver un nouveau mode de pensée et de consommation. Non seulement pour nous, mais aussi pour les autres.

Aujourd’hui, toutes les industries ne font qu’attiser notre soif d’acheter : le consumérisme.

Celle du textile est une des plus alarmantes.

L’industrie de la Fast Fashion a un impact néfaste sur l’environnement, les Hommes et votre liberté individuelle en tant que consommateur.

La Fast Fashion, c’est 31,5 millions de vêtements jetés par an, 1% seulement de vêtements recyclés, 1 900 particules de plastique libérées par un vêtement lorsqu’il est lavé, 1.5 milliards de m3 d’eau utilisés par an et par usine chinoise, le travail effectué dans des conditions déplorables, l’exploitation des enfants et bien d’autres conséquences désolantes. 25% de la quantité totale d’insecticides utilisés dans le monde sont dédiés à la fabrication de ces vêtements. Et l’on ne relèvera pas les quantités de produits chimiques employées.

Enfin, c’est une véritable manipulation des populations occidentales pour les inciter à acheter encore et toujours.

Oui, rien que ça !

Les vêtements de ces enseignes sont destinés à être utilisés puis jetés. Toutes ces entreprises ont un business model linéaire. Elles reposent sur une économie qui est tout sauf circulaire malgré ce qu’elles veulent nous faire croire (coton H&M conscious qui a un impact négatif sur les autres producteurs, politiques de recyclage qui n’en sont pas etc.).

Rappelons-nous que, si les vêtements ne sont pas chers, c’est que notre planète, ses habitants, voire les deux, en payent le prix à notre place.

En vous intéressant un peu plus à tous ces phénomènes injustes, nos habitudes de consommation changeront d’elles-mêmes.

Un rappel : ce n’est pas en se détachant de ce système que l'on deviendra ringard. En outre, être à la mode n’est pas une nécessité, c’est une idée implantée dans notre esprit par le système actuel. La mode devrait nous rendre heureux, être un moyen de nous exprimer, ce qui n’est actuellement pas le cas.

Aujourd’hui, nous suivons la mode et tentons d’être en permanence au goût du jour : c’est impossible et plutôt triste par ailleurs.

La mode n’est pas essentielle et est loin d’être intemporelle. Par contre, le style l’est.

En trouvant son propre style, en investissant dans des pièces durables, l'on se constitue une garde-robe à notre image. Ce sera une garde-robe comportant des achats réfléchis, uniques et nous représentant vraiment.

Alors, faisons-nous une faveur en nous détachant de ce système qui nous laisse éternellement insatisfaits.

Notre porte-monnaie, notre conscience, la société, et l’environnement nous remercieront.

#fashion #consumérisme #minimalisme #écologie #éthique #économiecirculaire

Minimaliste. Végane. Féministe. Tendant vers le zéro-déchet, la mode éthique, beaucoup moins vers le consumérisme.En apprentissage constant.  

J'ai envie de faire mieux, d'oeuvrer pour une société plus éthique et d'y trouver ma place.
Dans la vie je suis aussi une grande angoissée et j'adore me poser plein de questions. 
Tu peux retrouver mes réflexions dans mes articles du blog ou tous les jours sur instagram dans mes stories. 

A très vite !

ARTICLES POPULAIRES

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône Instagram