Influenceurs zéro-déchet : ode à la consommation ?

Mis à jour : avr. 20



Elles sont partout sur les réseaux sociaux.

Enfin, sur mon feed en tout cas. 


Des photos d'étagères propres et rangées avec des bocaux tous identiques, des mason jars et bocaux Le Parfait remplis d'aliments en vrac et des accessoires en verre ou en inox. 

C'est esthétique, cela donne envie de s'intéresser à la réduction de ses déchets et ça, c'est bon à prendre. 

Néanmoins, ces partages et photos poussent également à la sur-consommation : une philosophie de vie opposée à celle du zéro-déchet. 

En voyant ces kits zéro déchet parfaits, ces maisons sans plastique et ces lunchbox en acier inoxydable on se dit : "autant que j'ai tout parfaitement si je veux vraiment bien m'investir dans cette nouvelle vie plus éco-responsable". 

Alors on achète une gourde, un kit de couverts à emporter, des bocaux de toutes tailles, des bees wraps (alternative au cellophane pour emballer les restes), des sacs en coton, des cotons réutilisables pour se démaquiller, un rasoir en métal, des pailles en inox et bien d'autres. 

Cela pousse à la sur-consommation, plutôt ironique car la philosophie zéro-déchet est bien d'éviter de créer des déchets inutiles ou encore d'acheter à outrance.


Toutes ces choses ne sont pas indispensables. 


Un kit de couverts peut tout à fait se faire "maison" avec des couverts de cuisine glissés dans le sac. Une paille en inox est inutile sauf si l'on consomme des smoothies, sinon en terrasse, il suffit de demander son cocktail sans paille.


Les bocaux ? Certains grands formats peuvent être utiles pour stocker du riz ou des légumineuses mais sinon, l'on peut également réutiliser des bocaux en verre de haricots verts ou raviolis achetés en supermarché. 


Mais, surtout, cela pose problème lorsque l'on décide de tout jeter et remplacer ce que l'on a déjà pour acquérir sa "jolie version" zéro-déchet.

Je pense notamment aux tupperware en plastique que nous avons tous chez nous. Il est dommage de créer des déchets en les jetant alors qu'ils pourraient encore servir et racheter leur version en verre ou en inox.


L'ambivalence est bien là : la recherche de perfection.


Les réseaux sociaux donnent l'impression que pour adopter pleinement le mode de vie zéro déchet, il faut être équipé. 

Pourtant, le zéro-déchet, est bien une philosophie de vie: lé réduction des déchets. En remplaçant tout d'un coup, on créée une masse de déchets inutiles. Alors certes, ensuite il n'y en aura plus ou que très peu mais est-ce que cela compense vraiment le gaspillage du début? 

A mon sens, le zéro-déchet est d'abord une façon de revoir sa consommation. 

Il est tentant de vouloir tout changer pour racheter en "mieux" mais pourquoi ne pas d'abord terminer et utiliser ce que l'on a ? Quand viendra le temps de les remplacer, on pourra alors se tourner vers des alternatives plus "propres". 


Aussi, il faut prendre en considération le fait que ces personnes "parfaites" sur les réseaux ont pris leur temps pour y arriver, changer et remplacer petit à petit leurs objets du quotidien. 


Ne succombons pas à une nouvelle folie consommatrice à laquelle nous sommes habitué(e)s.

C'est joli, ça fait envie, mais l'idée principale véhiculée par tout ça c'est bien de revoir son rapport à la consommation.


Cela prendra du temps mais ça en vaut le coup, c'est certain. 


#zerodechet #écologie #plastique #déchets #réduire

Je m'appelle Emma, j'ai 23 ans.
Minimaliste, végane et féministe décoloniale.


Je parle de mode, un secteur qui rassemble de nombreux systèmes d'oppressions.

J'ai décidé de déconstruire ces structures et de créer la mienne.
J'ai décidé de quitter le salariat et vivre de ce qui me fait vibrer.

J'ai décidé d'oeuvrer pour une société plus éthique et d'y créer ma place.

ARTICLES POPULAIRES

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône Instagram

©2018 - créé par EmmaAssitan avec Wix