L'Embuscade, restaurant afro-végane et cap-verdien

Ce restaurant a ouvert après le confinement, il est donc hyper récent.

Le tester était pour moi l'occasion de revenir mettre les pieds à Pigalle où je n'étais pas revenue depuis presque 2 ans, depuis notre déménagement de Montmartre en fait. Mais aussi de soutenir un restaurant afro-végane ansi que de goûter à leurs adaptations végétales de plats avec lesquels j'ai grandi.


J'avais aussi très envie de goûter à leur hot dog mais il n'y en avait plus.

Ce fut donc l'occasion de goûter à leur yassa végane. Le yassa est un plat répandu dans la zone West'Af, l'Ouest de l'Afrique, plus particulièrement Malien et Sénégalais.

C'était un de mes plats en sauces préférés quand j'étais petite et je suis très attachée à la façon dont on le fait chez moi. Depuis que je suis végane, mes parents m'ont même élaboré une version végétale pour quand je viens à la maison !

J'y suis allée avec ma copine Cléa du blog Raton Rêveur, @dreamingracoon sur Instagram.

Nous n'avons pas vu le temps passer.

En terrasse, avec un personnel charmant et une bonne ambiance, l'Embuscade porte bien son nom ! Nous avons quitté le bar-restaurant à minuit, choquées qu'il soit déjà aussi tard.

Les cocktails sont également délicieux et très originaux.


Rapidement, nous avons eu nos boissons et notre nourriture sur la table.


En entrée, nous avons goûté les brochettes de gombo braisé au citron, le chou-fleur frit et les boulettes d'attieke.

Tout était plutôt sympathique.

Les wings de chou-fleur étaient comme les miens donc pas vraiment de surprise de ce côté là. J'ai bien aimé les boulettes, la sauce a aidé car elles étaient un peu sèches, cela aurait mérité de mélanger avec un peu de champignons peut-être ou d'aubergine malienne pour rester dans le thème. Cela aurait apporté un peu de fondant et de moelleux.

Mention spéciale pour les brochettes de gombo qui avaient un bon goût de grill et de citron ! Très fin, ça se mange sans faim !


Il n'y avait plus d'aloco (bananes plantain frites) quand je suis passée mais l'on m'a dit que leur aloco n'était pas vraiment de l'aloco traditionnel car le goût et la méthode de cuisson n'avaient rien à voir. Si tu as goûté et ton avis sur le sujet je te laisse le mettre en commentaire.

De mon côté, je rajouterais mon avis sur ces bananes plantain lorsque j'y retournerais !


Enfin, le plat de résistance : le yassa. Normalement c'est une sauce citronnée à l'oignon. Ma maman rajoute des olives vertes mais ce n'est pas obligatoire.

Ici, il était au champignon pleurote géante, aussi appelé erygnii.

J'avais demandé des frites d'igname, à la place j'ai eu du riz. Mais je ne me plains pas : il était infusé à la coco et absolument délicieux !

Pour ce qui est de la sauce yassa, celle-ci n'avait rien à voir avec le goût que j'ai dans ma famille ou lorsque je rentre au Mali. Très citronnée et concentrée en goût, j'ai eu du mal à terminer.

Dommage.


J'ai bien aimé le concept des glaces et sorbets à l'alcool en dessert !

Franchement, l'Embuscade porte bien son nom.

Bonne ambiance, cosy, tu ne vois pas le temps passer et tu peux ressortir de là hyper chaud.e pour partir en soirée.

Pour moi, les saveurs n'étaient pas forcément au rendez-vous. Néanmoins, pour une personne non-exposée à la nourriture Ouest-Africaine, cela sera, je pense, une belle découverte !

Je m'appelle Emma, j'ai 23 ans.
Minimaliste, végane et féministe décoloniale.


Je parle de mode, un secteur qui rassemble de nombreux systèmes d'oppressions.

J'ai décidé de déconstruire ces structures et de créer la mienne.
J'ai décidé de quitter le salariat et vivre de ce qui me fait vibrer.

J'ai décidé d'oeuvrer pour une société plus éthique et d'y créer ma place.

ARTICLES POPULAIRES

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône Instagram

©2018 - créé par Emma Assitan avec Wix