top of page

Tout vient du chaos

Tout vient du chaos

Il a enfanté la terre et les enfers

Sans bazar pas de création

Pas d’évolution

Ni d’illumination

Pas de lumière au bout du tunnel,

Tout est sombre et monotone

Gris comme l’asphalte et l’odeur du pétrichor

Ennuyeux et étouffant comme la chaleur qui se dégage

Mais je vois au loin la loupiote d’un Minitel.

Elle me ramène en gouttes de couleurs doucement vers le vermeil

Oui c’est bien, du sang, qui pulse dans mes veines

Alors avec ce soulagement, doucement, je remets les pieds dans le ciel.





Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page