top of page
Rechercher

Bonjour Nuage, les fanfictions c'est nul ?

N°4. Mauvaise réputation, “fandom shaming” et misogynie intériorisée

Le 17 Octobre 2022

 

☁️ Bonjour Nuage,

J’étais en CM1 lorsque j’ai lu ma première fanfiction sur fanfiction.net.

C’était en 2005 (par là). Déjà.

À l’époque, je découvrais internet, le monde, et moi-même. C’était les débuts de YouTube et je passais tout mon temps plongé·e dans les livres.

Harry Potter était mon obsession, naturellement, j’ai donc commencé par lire des fanfictions réalisées par des Potterheads.

J’aimerais te parler de la saga et de son autrice dans un autre numéro d’ailleurs, car il ya beaucoup à dire.

Rapidement, j’ai découvert les mangas, les animés. J’ai donc aussi dévoré des fanfictions mettant en scène mes personnages et univers favoris.

Je n’avais pas réellement d’ami·es à l’époque, mais, les rares fois où j’échangeais avec mes camarades, je me rendais vite compte que mes intérêts de “nerd” n’avaient pas leur place dans la conversation.

En grandissant, j’ai appris que la plupart des gens, ados comme adultes, dénigraient les fanfictions et fandoms (communautés de fans). En faire partie ou les apprécier était quelque chose de honteux. Si je ne comprenais pas pourquoi à l’époque, j’ai maintenant, je pense un semblant d’explication.

⭕️ L’univers des fanfictions est majoritairement féminin.

Et la société adore détester et dénigrer tout ce que les femmes, et surtout ce les jeunes filles, adorent et utilisent.

Le female gaze y est omniprésent. Il est critiquable et problématique parfois, en particulier lorsqu’il met en avant des relations toxiques (qu’elles soient hétéros ou pas d’ailleurs). Mais, il est là.

La fanfiction est un moyen pour les jeunes filles, ainsi que pour de nombreuses personnes marginalisées en général - personnes LGBTI+, neuro-atypiques, handis, etc. - de reprendre le pouvoir sur un monde qui les exclut. De créer des histoires et des univers par et pour nous, des histoires dans lesquelles nos désirs et nos personnes sont placées au centre, pour une fois.

Et cela, bien entendu, ne plaît pas.

Alors on en fait quelque chose de honteux. Quelque chose à cacher. Quelque chose dont on ne doit pas parler et qui ne doit surtout pas prendre trop de place.

Qui sait, cela pourrait déboucher sur un monde plus juste et à l’écoute de toustes. Il ne faudrait surtout pas /i.

Quand on regarde l’histoire, les passions et loisirs féminins sont tournés en ridicule et rabaissés depuis bien longtemps. On n’a pas du attendre la publication de 50 nuances de Grey et After pour cela.

Néanmoins, cela n’a pas aidé. Et pas dans le sens où je dénigre ce type de fanfictions “romantiques”, non. Mais dans le sens où elles ont été écrites par des jeunes filles découvrant le monde et débutant leur exploration des relations amoureuses. Elles écrivent sur leur temps libre, de façon anonyme et en amateur/amatrices. Malheureusement, tout ce contexte est souvent éclipsé et l’on préfère se moquer de leurs histoires simplistes, des clichés utilisés sur leurs personnages, et de leur manque de maîtrise de la grammaire.

D’ailleurs, ceux qui se moquent le plus et les jugent négativement sont des adultes, souvent des hommes. Pas du tout le public visé donc.

Pour moi, les fanfictions et leur traitement médiatique relève d’une lutte féministe intersectionnelle.

Pourquoi est-ce qu’un jeune homme fan de Marvel et passant son temps libre à collectionner les figurines et à leur parler serait valorisé, alors qu’une jeune femme fan de Marvel passant son temps libre à mettre en scène les personnages dans des histoires sur internet serait méprisé ?

En ce faisant, on rabaisse des jeunes personnes en pleine découverte d’elleux-mêmes et de leurs désirs (pas que sexuels mais au sens large : chemin de vie, relations amicales, familiales et amoureuses, etc.). Et surtout, on moque leur communauté, leur “safe space” qui leur permet d’explorer tout cela en paix.

Pour moi, l’univers de la fanfiction est un lieu sans jugement où l’on peut trouver des gens qui nous ressemblent, lire et/ou écrire des choses tout à fait clichées ou extrêmement spécifiques. Et ce sans honte.

Tu savais qu’il existait des fanfictions mettant en scène des personnages trans non-binaires, autistes et asexuel·les avec des kinks très niche n’impliquant aucune pénétration ? Non ? Voilà.

Bien entendu, il y a, comme partout des dérives. Mais celles-ci ne doivent pas représenter l’intégralité du monde de la fanfiction qui est ultra précieux.

C’est d’ailleurs pour cela que j’ai décidé de réaliser mon mémoire sur : “La figure du couple cis-het dans les fanfictions de 50 nuances de Grey et son éventuelle toxicité”.

Je pourrais d’ailleurs te parler plus tard de cette vision parfois problématique du couple telle qu’il est dépeint dans les fanfictions (et même au-delà : dans le cinéma, la littérature et les médias mainstream - mais aussi dits “d’auteur” en général).

PS. Fanfiction.net est maintenant un peu à l’abandon. Mon site de prédilection est Archive Of Our Own (AO3). Explications sur comment utiliser son moteur de recherche ici.

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page